body
ligne

La Cité des Brumes

« La pureté montre la voie. »

Autrefois l’un des membres de la Confédération des Cités-États de Braldor, la Cité des Brumes est désormais l’une des nations qui pratique le commerce avec le Royaume de Belgarath.

Tout comme Emlok, la cité a survécu à la chute des puissances en se repliant sur elle-même. Les habitants de cet endroit se sont complètement coupés du monde au fond de leur forêt. Leur territoire est très difficile à cerner, car un épais brouillard en borde toutes les entrées. Ce brouillard serait d’ailleurs au centre de leur culture et ils le vénèrent comme un gardien placé par l’Élu lui-même pour les préserver. On dit que seuls les êtres purs et ayant une foi absolue peuvent traverser cette brume, aussi connue pour perdre à jamais les voyageurs et les égarés aux mauvaises intentions.

La route directe pour rejoindre cette nation semble relativement courte, mais est très hostile. C’est pourquoi les caravanes qui relient les deux nations prennent beaucoup de temps pour faire leur chemin. Qui plus est, de par la nature du territoire, il faut souvent faire la route à pied et transporter sans bétail la marchandise, ce qui limite la rapidité du voyage.

Par chance, les émissaires de la cité des Brumes sont d’excellents voyageurs et savent guider les expéditions le plus sécuritairement possible en évitant le plus de pertes possible.

La Cité des Brumes est également reconnue pour son fanatisme religieux. Leur croyance, ancrée dans leur communauté depuis de nombreuses générations, se rapproche beaucoup du courant de pensée Ciséen. Cela dit, certaines pratiques sont propres à cette région isolée.


Organisation sociale

La Cité de Brumes donne des tâches et des positions à plusieurs membres de leur communauté, mais on peut trouver certaines différences entre chacun d’eux et certains titres de prestige :

Les Impurs : Le concept de pureté est très important pour cette nation. Certains membres se savent et se déclarent impurs, de par leurs actions ou leurs pensées, et sacrifient leur quête de la perfection pour permettre au reste de leur communauté de s’y approcher. Les Impurs vont tout de même participer aux tâches de la société, mais perdent le droit de fonder une famille. Ils sont souvent désignés pour faire des tâches aux risques plus élevés pour le salut de l’âme.

Les Vaillants : C’est le titre qu’on donne aux habitants qui se conforment à la volonté de l’Élu et qui sont absous de leurs vices. Même s’ils ne sont pas parfaits, les Vaillants sont toujours en quête de perfection et c’est ce désir qui illumine la voie vers l’Élu.

Les Marcheurs de Brumes : Toutes les expéditions de cette cité sont au moins composées d’un de ces marcheurs, qui a comme unique fonction de guider le groupe à travers le brouillard. Les Marcheurs de Brumes sont des personnes pures d’esprit et de corps. C’est bien souvent une personne en bas âge qui est isolée et bénie par un Dévot. Pour que le groupe puisse revenir d’où il vient et traverser la brume, il ne faut pas corrompre le marcheur de brume, que ce soit en lui parlant ou en le regardant trop longuement.

La suite Royale : Composée de quelques personnes de confiance, la suite royale supporte le développement de la Reine et l’aide dans ses décisions. Un membre de la suite Royale porte la parole de la Reine et son autorité. Ses décisions sont les mêmes que la Reine et ne peuvent être ignorées.

La Reine : Le plus haut rang est celui de Reine. La Reine est choisie en très bas âge pour sa beauté, synonyme de grâce divine. Il y aurait d’ailleurs un curieux rituel qui consiste à sacrifier la plus belle des filles pour la gloire de l’Élu, comme quoi la perfection de la beauté n’a pas sa place sur terre. C’est donc toujours la deuxième qui est Reine, et à jamais elle sait qu’une autre était plus parfaite qu’elle. Lorsque la Reine commence à montrer des signes de vieillesse, le processus de sélection recommence et une rotation s’exécute.

Le Clergé : Rien ni personne n’est au-dessus de la parole de l’Élu. Les membres du Clergé ne répondent qu’à l’Élu et propagent sa parole. Ils protègent les traditions et s’assurent que la volonté du brouillard soit respectée. Il est dit qu’aucune décision n’est prise si le clergé ne donne pas sa bénédiction.


Situation actuelle

Des ententes économiques commencent à voir le jour et des expéditions de marchandage s’exécutent. La Cité des Brumes offre de bons avantages et semble avoir besoin des biens emlokiens, ce qui est très bien pour les affaires.

Bien que leur mode de vie semble assez intense, il y a beaucoup de similarité entre la survie de Belgarath et celle de cette nation, ce qui crée des liens de compréhension très solides.

L’avenir dira comment ces rapports vont se développer.