body
ligne

Table des matières
Le Contexte - Le Concept - Le Passé - Partagez votre Concept
L'Héritage - Les Failles - Les Habiletés - L'Amour et la Haine - Le Corps
La Voix - La Constance - Révision Globale - Les Finalités


ligne

Téléchargements


Fiche de personnage

Fiche du joueur



ligne

Création de personnage


Ce guide a pour but d'aider la création de personnage. Même si vous êtes un joueur expérimenté, vous êtes invité à tout de même oser suivre les étapes suivantes. Qui sait, cela approfondira peut-être votre personnage ou vous permettra de trouver un deuxième concept intéressant. Qui plus est, comme Emlok est un endroit dangereux, le changement de personnage se fera peut-être plus rapidement que prévu...

Sans plus attendre, voici les étapes simples. Ce n'est qu'un modèle pour créer un personnage, libre à vous de faire ce qu'il vous plaît. Rappelez-vous seulement que la clé pour bien étoffer un personnage est de se poser le plus de questions possible!

1 - Le Contexte

« Se plonger dans l'atmosphère »

Avant de penser à un personnage, il est vital de comprendre dans quel atmosphère il va progresser. Si votre idée est géniale, mais qu'elle n'a aucun rapport avec le type de jeu qu'Emlok veut aller chercher, vous risquez de trouver le temps long. C'est pourquoi plusieurs documents sont à votre disposition. Jetez au moins un bon coup d’oeil sur les pages d'accueil, de chapitre en cours et de la nation des Natifs.



ligne

2 - Le Concept

« Ce que vous voulez faire »

Maintenant que vous vous êtes assuré qu’il s’agissait d’un grandeur nature qui tourne autour des rapports de puissance entre les joueurs et qu’ils en étaient les acteurs principaux, responsables de faire carburer le jeu en entreprenant des actions, vous pouvez donc pleinement comprendre l'importance d'avoir un personnage bien étoffé pour qu'il puisse faire avancer le jeu.

Domaine de jeu

Tout d'abord, il faut savoir ce que vous voulez faire pendant les événements. Vous n'allez quand même pas rester assis autour du feu en attendant qu'une quête vienne à vous. Astuce : elles ne viendront que très rarement. Vous devez créer votre propre jeu. Pour ce faire, choisissez au moins un domaine que vous voulez explorer. À noter que vous pouvez en avoir beaucoup, mais un touche-à-tout n'a pas nécessairement plus de plaisir qu'un spécialiste.

Martial: Se battre, être dans l'action ou faire des entraînements militaires. Votre arme est votre valeur. Vous êtes reconnu pour votre aspect guerrier.

Économique: Accumuler les actifs, récolter ou marchander des ressources. Vous êtes un agent du système économique.

Politique: Faire des alliances, travailler pour plus grand que soi ou pour son compte, accumuler du pouvoir. Vous serez un acteur dans la vie politique d'Emlok, que vous soyez sur la scène ou derrière les rideaux à tirer les ficelles.

Mystère: Sorcellerie, science, féerie ou domaine divin, les secrets sont nombreux en Emlok. Cherchez-vous à percer un mystère... Ou à en cacher un?

Sournoiserie: Vol, assassinat, complot et intrigue. Certaines choses se font dans l'ombre et ce sont ces actions qui vous intéressent. À noter qu'il est vital d'avoir un autre centre d'intérêt que la sournoiserie, sinon à quoi bon avoir un double jeu?

Il y a beaucoup de possibilités, évidement. La question que vous devez vous poser est :

Qu'est ce que je veux faire?

Facile à dire, mais moins en pratique. Imaginez-vous en situation de jeu dans l'univers d'Emlok: Vous êtes affilié à une famille. Qu'allez vous faire? Voulez-vous diriger cette famille? Voulez-vous organiser la défense? Voulez-vous instaurer des routes de commerce? Pensez à comment vous voudriez le plus occuper votre temps, comment allez-vous approcher les autres joueurs. Il n'y a aucune limite.

Astuce : Plutôt que de prendre ce que vous aimez le plus, osez vous imposer des défis et sortir de vos sentiers battus. Même si vous pensez ne pas aimer un aspect du jeu, vous pourriez être surpris. Il y a des centaines de façons de tourner les choses. Si vous ne savez pas vous battre, vous pouvez quand même jouer un combattant à la retraite. Ou encore, si vous avez peur de la politique, prenez un rôle de conseiller. Si vous sortez de votre zone de confort, c'est là que vous allez créer des personnages uniques et que vous allez vous même être surpris par ce que vous faites.

Hiérarchie et fonction

Bon, vous savez dans quel domaine vous souhaitez jouer. Toutefois, il existe mille façons d'aborder chaque catégorie. Pour bien orienter son personnage, il faut déterminer quelle hiérarchie il aura. Emlok possède un système qui offre la possibilité de commencer au rang souhaité dans le domaine choisi dès la création de personnage.

La hiérarchie du personnage n'est pas seulement son statut officiel, mais aussi son rapport de force. Voulez-vous avoir besoin des autres ou que les autres aient besoin de vos services? Voulez-vous diriger ou recevoir des ordres? Comment les autres vous percevront-ils?

Le statut social d'un personnage influence les interactions qu'il aura avec les autres. Deux nobles vont parler différemment entre eux que deux forgerons. Et la même chose s'applique si un forgeron veut parler à un noble.

Le jeu de dirigé est tout aussi intéressant que le rôle de dirigeant, qui lui a plus de responsabilités et a besoin des autres pour progresser. Si on prend le domaine militaire comme exemple, un joueur peut être un garde personnel comme il pourrait être le général d'une armée. Ce sont deux jeux différents qui offrent tout autant de possibilités.

Bref, décidez de la fonction de votre personnage dans la société et de comment il interagira avec les autres.

Objectif

Les choses les plus importantes de tous les personnages sont ses objectifs. Le pourquoi, la raison pour laquelle il est là et qu'il fait ses actions. S'il n'y a pas d'objectifs il n'y a plus de jeu, et puisque nous voulons un jeu créé par les joueurs, il est vital d'avoir un bon objectif.

Un objectif pourrait se résumer aux buts et aux motifs de votre personnage. Par exemple, M. Roche veut tuer Luciole parce que ce dernier a assassiné son père. C'est un objectif simple et précis. M. Roche va toujours garder ce but en tête et va faire des actions, des ententes et des choix pour arriver à ce but.

L'objectif le plus important à déterminer pour chaque personnage est le supra-objectif. La ligne qui guide les actions et les choix de votre personnage. Il faut quelque chose de large, mais qui donne beaucoup de matériel. À noter que la vie de votre personnage en-jeu est sur un cours laps de temps, quelques années tout au plus selon le chapitre en cours, mais en soit il lui reste beaucoup plus à vivre. L'événement n'est qu'une étape de la vie de votre personnage. Aussi, cette vie est déjà entamée par le passé.

Par exemple : Fabianno Fabianni, le célèbre courtisan, veut depuis toujours devenir puissant politiquement. Ce but est intéressant parce qu’il offre beaucoup de possibilités et d'étapes. Pour y arriver, Fabianno Fabianni pratique son charme depuis sa tendre enfance afin de marier une noble et atteindre son but. Même s'il y arrive en-jeu, son personnage aura encore quelque chose à faire pour devenir plus puissant. Par contre, prenons l'exemple de Soeur Simonne, l'aveugle repentante. Si son supra objectif est de retrouver la vue et , par miracle, elle y arrive, que ferait-elle ensuite? Son supra-objectif pourrait plutôt être de penser à elle et d'être le plus libre possible. Pour ce faire, elle veut retrouver la vue, mais elle voudra aussi fonder une famille, trouver l'âme soeur, monter des montagnes, qui sait?

Astuce: Cela s'applique à beaucoup d'occasions, mais il faut le rappeler. À la création d'un personnage, il ne faut pas faire de pléonasme. Un garde qui a comme objectif de garder est un bon exemple. Avec sa fonction sociale, le garde va déjà garder, hors nul besoin d'en plus désirer garder. Cela fait des personnages très linéaires qui n'ont pas beaucoup de profondeur. Il faut trouver un objectif en lien avec le personnage sans nécessairement être uniquement son travail. Un dirigeant qui a comme objectif de diriger est un peu redondant, mais un dirigeant qui a comme objectif de promouvoir l'art, ça crée du jeu!

En bref, il faut trouver un supra-objectif qui n'a pas de finalité. Aussi, il ne faut pas oublier que les autres aussi ont des objectifs. Ne vous attendez pas à pouvoir réaliser vos objectifs facilement, vous croiserez obligatoirement ceux des autres. Il faudra peut-être même que vous pliez sur vos objectifs pour survivre.

Astuce: Considérant l'aspect du jeu social d'un grandeur nature, il est conseillé de trouver un objectif qui vous fera interagir avec les autres et qui va créer du jeu. Communier avec la nature peut être un objectif très intéressant, mais pas forcément interactif.

Plus votre supra-objectif est riche, plus vous aurez du plaisir et de jeu possible.

Pour enrichir le supra-objectif, il faut trouver des plus petits objectifs à court et long terme. Par exemple, dans sa quête de pouvoir politique, le grand objectif de Fabianno Fabianni est de marier une noble. Parallèlement, il a aussi l'objectif de trouver un toit où s'abriter. Quand un objectif est atteint, un autre peut arriver. Il suffit de penser à ce que vous pouvez faire pour vous approcher de votre supra-objectif.

En plus de votre supra-objectif, tentez d'avoir au moins trois objectifs en tout temps. Ainsi, vous ne vous ennuierez jamais.

Astuce: Ayez toujours un objectif qui n'est pas en lien avec votre supra-objectif. De cette façon, si vous ne pouvez pas progresser dans cette voie pour n'importe quelle raison, vous aurez quelque chose à faire.

En somme, si vous déterminez la ligne qui guide votre personnage, vous serez toujours plus préparé pour réagir aux éventualités et vous serez plus vif face à l'inconnu.

Traits de caractère

La fonction est déterminée et il ne manque plus qu'un trait de caractère pour bien présenter votre personnage.

Cet aspect n'est pas unilatéral, tous ont plusieurs facettes et évoluent avec le temps. Nous souhaitons ici simplement trouver une couleur unique qui sort de la personnalité de votre personnage. Bougon, peureux, sournois, taciturne : la liste est longue. Avec votre objectif, vous savez où va votre personnage. Mais qu'est ce qui le différencie d'un autre? Comment les autres parlent-ils de votre comportement?

C'est à la base que naîtra tout le personnage, il ne faut pas le fermer avant qu'il n'ait été joué. Il est donc important qu'il ait un trait évolutif. Un trait de caractère qui est complètement coupé des autres et qui refuse tout changement ne créera pas du jeu, il en détruira. Gardez toujours en tête l'aspect communautaire et ludique d'un grandeur nature.

Une dernière chose : Essayez de ne pas répéter votre personnage. Ne soyez pas votre fonction. Ce n'est pas parce que vous êtes garde que vous devez absolument être rigide. Un garde romantique offre d'autant plus de failles et de développements!

Pour vous aider à quitter vos habitudes, voici une liste de traits de personnalité. Il y en a plus, évidement.


Accueillant
Aimant
Ambitieux
Amusant
Angélique
Arrogant
Attentionné
Audacieux
Autoritaire
Avare
Bavard
Beau parleur
Bienveillant
Blasé
Bourru
Capricieux
Cérébral
Charismatique
Colérique
Confiant
Consciencieux
Contemplatif
Coquet
Courageux
Courtois
Créatif
Crédule
Cultivé
Cupide
Curieux
Cynique
Débauché
Décent
Délicat
Désintéressé
Désordonné
Dévoué
Digne
Distingué
Distrait
Docile
Doux
Dur
Égoïste
Émotif
Énergique
Enthousiaste
Excentrique
Excessif
Expressif

Extraverti
Fainéant
Faux
Fêtard
Fier
Fidèle
Fouinard
Fougueux
Fourbe
Franc
Froid
Gaffeur
Gai
Galant
Gentil
Gourmand
Hautain
Honorable
Hypocrite
Hystérique
Idiot
Imaginatif
Impatient
Impudent
Impulsif
Incertain
Indépendant
Insolent
Intelligent
Intrépide
Ironique
Jaloux
Joueur
Joyeux
Juste
Leader
Logique
Loyal
Lunatique
Maladroit
Malicieux
Mature
Mauvais
Méthodique
Modeste
Mou
Mystérieux
Naïf
Narcissique
Négatif

Négligent
Nerveux
Objectif
Ouvert
Opportuniste
Optimiste
Paisible
Passionné
Patient
Persévérant
Pervers
Peureux
Possessif
Protecteur
Prudent
Puéril
Pudique
Rabat-joie
Rancunier
Rationnel
Réaliste
Rebelle
Réfléchi
Rêveur
Rigide
Romantique
Sadique
Sage
Sensible
Serein
Sérieux
Serviable
Simple
Sociable
Solitaire
Soumis
Spontané
Susceptible
Taquin
Tendre
Têtu
Timide
Tolérant
Tricheur
Vaniteux
Vantard
Vif
Viril
Vivant
Violent


En jouant, les émotions vraies vont toujours naître de notre personnalité. C'est logique que votre instinct vous pousse à utiliser l'un de vos trait de caractère les plus proéminent pour incarner un personnage. C'est sécuritaire. Toutefois, c'est en osant des aspects nouveaux, qui sont en nous et que l'on connaît moins, que l'on créer.

Astuce: Sortez les cinq caractéristiques de cette liste qui sont plus près de vous et ignorez les synonymes et ce qui se rapproche de ceux-ci. Vous ne serez donc pas dans vos habitudes et votre personnage prendra d'autres couleurs.

Dernier point: Ne définissez pas tout. Un personnage prend vie en jouant, laissez lui de la place. Un seul trait de caractère suffit pour vous donner une ligne directrice énorme.



ligne

3 – Passé


Votre personnage est désormais plus défini. Vous savez ce que vous voulez faire. Maintenant, il faut l'approfondir. Par chance, l’activité donne beaucoup de ressources pour travailler sur le passé de votre personnage.

Famille

Emlok est orienté sur les rapports politiques entre trois grandes familles (et la Seigneurie) et un conseil restreint qui leur est indépendant. Il est donc important d'être associé à l'une des grandes familles pour créer le jeu souhaité, mais aussi le recevoir.

Il faut rappeler que la famille choisie représente généralement où vous êtes né et certaines valeurs. C'est votre culture, votre maison, votre famille. Mais ce n'est pas parce que vous venez d'une famille spécifique que vous devez être le représentant parfait de celle-ci. Il y a des choses que vous aimez plus que d'autres de votre lieu de naissance.

D'ailleurs, ce n'est pas parce que vous commencez avec une famille que vous ne pouvez pas changer d'affiliation en cours de route, bien que cela puisse avoir de lourdes répercussions sur le jeu.

À noter que tous les concepts sont possibles dans chaque famille, mais certaines sont plus plausibles et offrent de meilleurs possibilités pour plusieurs situations. Il faut bien prendre le temps de choisir celle qui offrira le plus d'options et d'ouvertures à votre personnage.

Astuce : Imaginez votre concept de personnage dans chacune des familles avant de finaliser votre choix. Même si l'option ne vous intéresse pas, tentez de visualiser ce qu'il ferait avec chaque groupe. Vous serez peut-être surpris par une alternative intéressante à ce que vous aviez imaginé au préalable.

Familles vassales

Chaque famille est formée de plus petits groupes, soit les familles vassales. Que ce soit les Burmalox, les Nasheel ou bien les Croquard, elles ont toutes des familles vassales et tierces qui leurs sont associées et qui offrent un jeu et un rapport qui peut être différent. Ces familles vassales ne sont pas obligatoires, un personnage peut être issu de la famille principale ou bien d'une autre famille qui n'est pas nommée, mais il est important de savoir où est né votre personnage et où il a grandi.

Terre et géopolitique

Tout habitant de Belgarath habite sur une terre, que ce soit la sienne ou une ferme familiale, et travaille sur celle-ci. Il faut donc déterminer à la création de votre personnage de quel type d’établissement il s’agit, si c’est un poulailler ou une petite mine par exemple. Pour ce faire, il faut se référer à la section Géopolitique du site où les différents types de constructions sont affichés. Il est également possible de débuter le jeu avec davantage d’établissements et d’avoir un établissement avancé, représentant le développement de votre ferme. Ce sera à vous par la suite de vous impliquer ou non dans le développement de votre maison. Qui plus est, on vous laisse le soin de déterminer comment vous travaillez sur votre terre. Est-ce vous qui faites la plupart des tâches? Vos enfants? Des voisins qui viennent cultiver vos terres? Des esclaves?

Il sera également important d'identifier à quel endroit se situe votre demeure sur la carte d’Emlok. Cela sera en général sur la terre de la famille sous qui votre personnage est vassal. De cette manière, si des événements ont un impact sur le territoire de la famille où vous êtes établi, il est possible que vous en subissez des conséquences. La géographie aura aussi une influence sur les bâtiments possibles.

Événement marquant

Vous savez d'où vous venez, vous savez ce que vous voulez faire, vous avez un objectif, mais il demeure une question: Pourquoi? Qu'est ce qui a mené votre personnage à prendre cette voie, à devenir ce qu'il est?

La réponse n'est pas simple, et le définir se fera progressivement. Toutefois, nous vous encourageons à trouver au moins un événement qui a influencé le chemin de votre personnage. La mort d'un proche, l'amour impossible, la solitude ou l'excès peut avoir changé votre vie, de même que des événements plus heureux: La naissance d’un enfant, un mariage, la rencontre d’un ami très proche etc.



ligne

4 – Partagez votre concept


Nous prenons une pause de la création de personnage, qui est bien avancée, pour partager avec la communauté. Profitez-en pour répéter toutes les étapes précédentes pour trouver un deuxième concept. De cette façon, vous aurez une alternative si votre idée ne fonctionne pas pour quelque raison que ce soit.

IMPORTANT : La mort est également présente dans cet univers. C'est donc normal de changer de personnage. Pour éviter de trop s'attacher à votre personnage et de refuser de mourir, il est conseillé de toujours avoir un autre concept bien développé sous la main. Ainsi, vous ne serez pas pris de cours si le malheur survient. Aussi, vous ne craindrez pas de perdre votre personnage et vous le jouerez à son plein potentiel.



ligne

5 – Héritages


Maintenant que votre idée a été approuvée par l'organisation, il faut commencer à la construire. Revenez aux étapes précédentes si elles n'étaient pas définitives ou si vous n'aviez que des idées. Lorsque tout est bien choisi, nous pouvons continuer le travail.

Nous tombons tout de suite dans notre système. Tous les personnages commencent avec cinq points d'héritage qu'ils doivent investir à la création de personnage. Ceux-ci représentent votre passé. On peut y trouver des richesses, des connaissances, le statut, etc. Tout est bien défini dans la section à cet effet.

Astuce : Diversifiez vos investissements. Ce n'est pas parce que vous êtes un militaire que vous devez uniquement chercher ce qui augmentera votre faculté à vous battre et survivre. Prenez au moins un point d'héritage qui n'est pas nécessairement le meilleur pour votre personnage. On ne choisi pas toujours notre passé et ce qu'on rencontre sur notre route.

Pour chaque point d'héritage que vous choisissez, écrivez pour vous au moins deux lignes de passé qui l’explique. Vous approfondirez ainsi votre histoire. Qui plus est, si vous êtes incapable de justifier un investissement, c'est le signe que ce point n'est pas pour vous.



ligne

6 – Failles


Nous quittons pour un court intermède le système pour encore une fois définir notre personnage. S'il y a quelque chose qui donne autant de couleur à votre personnage que son objectif, c'est sa faille.

Non, nous ne parlons pas de cratère sismique. La faille d'un personnage est ce qui déroge de son caractère, la façon de le faire sortir de son aise, sa faiblesse. C'est dans l'échec qu'un personnage va vraiment se définir. Un héros n'offre pas beaucoup d'ouverture s'il n'a pas de façon d'être vaincu. Évidement, on ne cherche pas votre kryptonite, uniquement un point pour vous affecter plus facilement. Il peut s’agir d’un aspect de votre personnalité qui, poussé à l'extrême, devient dangereux. Ou encore une habitude que vous tentez de cacher, une dépendance que vous combattez, etc.

La faille de votre personnage est ce qui le rend humain. Une façon de vous atteindre autrement qu'avec des armes. Il ne faut pas avoir peur de perdre, le jeu se voulant d’être construit ensemble et non les uns contre les autres. Et même si au final vous perdez, ce n'est qu'un jeu. L'échec et la fatalité offrent les meilleures histoires.

Cette faille peut prendre divers aspects, à vous de les découvrir. Un problème de colère, de jeu, d'alcool. Un amour trop grand pour une personne au point où ça en devient maladif, dangereux. Un traumatisme d'enfance, un manque affectif, de confiance en soi, une maladie, une dette, des remords, etc.

Ne tentez pas non plus d'avoir perdu trois membres, d'être aveugle et en plus d'avoir une naïveté hors du commun. Soyez uniquement humain, et incarnez votre rôle sans crier sous les toits votre faille. Laissez le plaisir aux autres de la découvrir, la cerner, et peut-être l’utiliser à leur avantage. Vous aurez vous aussi ce plaisir en temps et lieux.



ligne

7- Habiletés


Retour sur le système, c'est le moment de définir ce que votre personnage sait faire!

Vous commencez avec trois points et vous en obtenez un à la fin du premier événement afin de vous adapter à la réalité du jeu.

Les habiletés vous permettent de maîtriser des aspects bien divers. Avec trois points, vous êtes un spécialiste dans la majorité des catégories. Si vous investissez trois points dans les compétences de Soins, vous serez le meilleur qui soit. Toutefois, vous ne pourrez plus progresser dans cet aspect au courant de votre vie. Parallèlement, si vous allez dans plusieurs domaines, vous ne pourrez pas tous les maîtriser.

Choisissez vos habiletés par rapport à ce que vous voulez faire en jeu. Il y a des compétences de combat, d'économie, de sournoiserie, de lettres et bien plus. Choisissez en fonction de pouvoir accomplir des actions.

Astuce : Assurez-vous d'avoir au moins un point d'investi dans quelque chose qui n'est pas en lien avec votre fonction. Une chose qui n'est pas en lien avec les tâches qu'il doit faire régulièrement. Un personnage avec uniquement des compétences guerrières n'aura pas beaucoup de cordes à son arc quand il voudra faire quelque chose d'autre. Un assassin qui ne peut qu'assassiner aura de la difficulté à dissimuler ses compétences sournoises.



ligne

8- L’amour et la haine


C'est simple, votre personnage aime ou n'aimera pas certaines choses. Il sera prédisposé à cause de son vécu, c'est normal. Pour enrichir le jeu, il est conseillé d'au moins trouver une chose que votre personnage apprécie et une autre qu'il redoute.

Ce que vous aimez aura une influence certaine sur vous, de même que ce que vous n'aimez pas. Par exemple, si vous craignez les gens d’un certain groupe, cela fera des échanges plus précaires avec ceux-ci. Au contraire, si vous aimez particulièrement les étrangers, vous serez plus enclin à leur faire confiance. Cela peut aussi être la sorcellerie ou une religion. Avec un peu moins d'impact, ça peut aussi être un met ou un service. La limite est l’imagination.

Ce ne doit pas non plus être catégorique. Votre opinion doit pouvoir évoluer et être changé. Ce n'est qu'une impression à cause du passé de votre personnage.

Bref, ajoutez de la couleur à votre personnage en pensant à des choses qu'il apprécie et d'autres qu'il redoute.



ligne

9- Le corps


Les sentiments ont un impact sur le corps, c'est indéniable. L'inverse est également vrai. Maîtriser des émotions en jouant est difficile, mais l'action physique est plus facile à produire. Et puisque l'un entraîne l'autre, votre personnage prendra vie et sera plus vrai.

Donc, pour bien ancrer votre personnage en vous et le séparer de vos habitudes, il est encouragé de trouver une façon bien à lui de se déplacer, de se tenir. Évidement, il faut rester confortable, sans quoi le jeu serait pénible. La plupart le font d'instinct, mais chaque personnage a sa démarche et sa posture. Il vous suffira de prendre la démarche de votre personnage et les caractéristiques viendront par elles-mêmes.

Très sérieusement, la meilleure façon de les trouver est d'expérimenter. Nul besoin d'attendre l’événement pour cela. Il vous suffit de sortir à l'extérieur, de vous isoler et de faire une introspection. Il est important de chausser ce que votre personnage portera au pied pour cet exercice, les souliers influencent grandement l'ancrage et la posture.

Donc, en bougeant, il faut penser et expérimenter comment notre personnage avance. Qu'est-ce qui guide le corps? Est-ce que se sont les pieds, le bassin, la tête ou le torse? Ensuite, comment sont ses pas? Lents, rapides? Est-ce qu'il se dandine ou a-t-il des pas assurés ou légers? Est-ce que le mouvement part des genoux, de la cheville, des orteils ou encore du talon? Quel est son rythme?

Une fois que vous savez comment il avance, pensez à comment il se porte. Est-ce qu'il est droit? Sa posture est-elle inclinée? Sa tête est haute ou basse? Ses épaules sont larges ou refermés? Pensez à chaque partie de votre corps et tentez toutes les positions.

Continuez de marcher, mettez vous en situation. Quand votre personnage est fâché, quel est l'impact sur sa démarche et sa posture? Quand il est triste, quand il apprend une bonne nouvelle? Est-ce qu'il se tient différemment quand il voit approcher quelqu'un?

Faites l'exercice avec attention et vous serez surpris du résultat. Certains aspects de votre personnage changeront du tout au tout et d'autres se raffermiront.

Astuce : Trouvez au moins une chose qui s'éloigne de vos actions physiques habituelles. Un tic, une posture ou une démarche. De cette façon, il vous sera facile de vous séparer de votre personnage en appliquant cette transformation et vous pourrez incarner votre rôle avec plus de réalisme.



ligne

10- La voix


Chaque personnage a sa voix, son débit, son tonus vocal, sa façon de parler. Il faut que vous trouviez son niveau de langage au minimum!

Faire les mêmes étape que pour le corps à la voix, en changeant les questions sur la vitesse de votre parlé, la profondeur de votre voix, votre respiration, votre langage. Cela est affecté autant par votre personnalité que par votre statut social.

IMPORTANT: La voix est beaucoup plus fragile que le corps. Il ne faut pas oublier qu'il vous faudra garder la voix de votre personnage pour une fin de semaine complète. Si vous vous imposez trop de défis, d'accents ou de restrictions qui font mal à la gorge, vous aurez de la difficulté à la garder tout au long de l'événement. Si vous perdez votre voix, vous perdrez aussi une partie de votre personnage. C'est pourquoi il faut faire des altération mineures et le moins possible sur votre tonus et votre médium vocal (aiguë ou grave).



ligne

11- La constance


Pour finir, nous allons aborder un aspect important du jeu: La constance. Si vous avez le plus beau personnage du monde, avec beaucoup de facettes et de couleurs, c'est fantastique. Mais si vous êtes incapable de garder ce rôle, personne ne le verra jamais.

Il faut s'investir dans son interprétation pour qu'elle prenne vie. La meilleure façon est de ne pas décrocher. En jeu, il faut penser comme votre personnage, pas à votre voiture ou à vos problèmes personnels. Vous êtes là pour jouer, laissez de côté votre vie quelques instants. De toute façon, vous ne pouvez pas vraiment l'influencer pour le moment. Donc, il faut constamment être dans la peau de son personnage. Quels sont ses plans? Ses objectifs? Son opinion sur telle personne? Son avis sur le conflit qui vient tout juste d'arriver? Ainsi, vous serez prêt à jouer avec toutes les éventualités et cela ne vous prendra pas de temps pour replonger dans le jeu.

Également, avant l’événement, il est conseillé de dormir avec votre personnage. Par ici, il faut comprendre qu'il faut s'imaginer dans sa peau avant de le jouer. C'est de la visualisation. Comment est-ce qu'il mange? S'il devait avoir à faire face à cette situation, comment il réagirait? S'il rencontrait ce genre de personnes, comment est-ce qu'il réagirait? Comment est-ce qu'il dort? Toutes ces questions peuvent sembler superflues, mais elles permettent de se préparer au jeu. Aussi, vous savez un peu plus comment il réagirait avec des types de situations. Cela aura comme effet que vous pourrez combattre votre instinct habituel avec l’instinct de votre personnage.

Tenir son rôle est exigeant physiquement et mentalement. Il est tout à fait normal de devoir décrocher, c'est sain. S'il vous vient l'envie de décrocher pendant le jeu, quand vous réalisez que votre discussion autour du feu n'a rien à voir avec les intentions de votre personnage, c'est à vous d'agir. Éloignez-vous, sortez de la zone de jeu et prenez le temps qu'il vous faut. Quand vous vous sentirez d'attaque, retournez en jeu. Il faut aider la communauté et si un joueur décroche de son rôle, cela peut entraîner les autres à moins s'investir dans leur rôle. Il n'y a pas beaucoup d'événements et il faut en profiter au maximum. Si vous ne voulez plus en profiter, quittez la zone de jeu et ne nécrosez pas les moments des autres. Si vous êtes témoin d'un décrochage d'un comparse, vous êtes tout autant responsable que lui si vous ne faites rien pour remédier à la chose. Quittez l'endroit qui ne vous aide pas à être en jeu ou ramenez les autres à l'ordre par un bon exemple (et non pas une engueulade. Il ne sert à rien de nuire aux rapports entre les participants).

En somme, il faut que vous croyiez vous même à votre rôle pour que les autres y croient.



ligne

12- Révision globale technique


Un personnage à sa création, sans avoir investi quoi que ce soit possède les caractéristiques suivantes:

Une famille, Quatre points de vie, Cinq points d’héritage, Trois points d’habileté, Dix points d’équipement et Deux points de foi.

Ensuite, il vous revient d’appliquer les modifications encourues lors de vos choix de création. Il est normal de retrouver certains champs sur votre fiche qui sont vides, ne vous inquiétez pas, vous avez pratiquement terminé.



ligne

13- Amusez-vous


Le titre dit tout! Amusez-vous, jouez, osez! Profitez de votre événement pour faire ce que vous voulez et n'ayez pas de remords. Si vous n'avez plus de plaisir, changez de personnage, ce n'est pas plus compliqué.

Ce guide ne doit pas être suivi à la lettre. Si vous le voulez, commencez par le point neuf puis déterminez le reste plus tard, c'est à votre préférence. Servez-vous de ce guide comme vous le souhaitez, en partie ou en entièreté. Même si vous êtes un joueur aguerri, vous n'avez rien à perdre à tenter une nouvelle méthode, cela ne va qu'approfondir votre personnage.

Si vous avez des interrogations, des questions, n'hésitez pas à contacter l'organisation. Elle se fera une joie de vous aider à la création de votre personnage.

Pour des questions d'interprétation, des exercices plus avancés d'exploration de jeu ou pour toute autre matière concernant la personnification d'un rôle, vous pouvez directement contacter Christophe Baril qui adore ce domaine, s’y investi et connaît de nombreuses autres astuces.


Sur ce, Bonne création!