body
ligne

La Prêtrise


La voie de la Prêtrise est celle qui est offerte à ceux qui se dévouent corps et âme au nom de leur panthéon. Elle se base sur la Foi - Ce en quoi l’on peut croire sans avoir à le voir. Sa force est morale et mythique, puisant ses énergies de quelque chose de plus grand que les hommes qui vénèrent les entités. Les dieux sont attentionnés et n’abandonnent pas leurs fidèles. Ceux qui pratiquent la prêtrise en sont les émissaires, les voix et les représentants. Un prêtre à lui seul, toutefois, ne représente que peu de choses. Il tire, au nom des dieux, sa puissance et son influence des gens qu’il parvient à rassembler et de la Foi qu’il entretien dans son clergé.

Trois principaux panthéons se disputent le coeur des hommes:

- Les Anciens Dieux

- L’Élu

- Les Trois Créateurs

Un personnage avec l’Héritage de Prêtrise est le représentant de l’un de ces panthéons et il gagne accès à la liste des cérémonies et miracles qui est partagée de tous les panthéons. La majeure différence se trouve au niveau des pratiques, des coutumes et des prières, mais les effets quant à eux demeurent sensiblement les mêmes d’un panthéon à l’autre. Tous se targuent de détenir des faveurs divines que d’autres n’ont pas, tous les moyens demeurant bons pour s’attirer le regard de leurs fidèles et leur piété.

Un prêtre est limité à une seule cérémonie par cycle, ou du moins une seule cérémonie avec des effets. Il est fortement encouragé à entretenir la croyance de son culte à travers des pratiques religieuses qui n’auront pas nécessairement d’aspect technique afin de l’encourager: La seule façon de pouvoir faire plus d’une cérémonie par cycle est en accomplissant des rites propres à son culte. Ils devront être définies entre le prêtre et l’Organisation, mais nous demeurons ouverts à la discussion et souhaitons vous encourager à vous approprier votre culte et à amener de nouvelles façons de le prier.

Règle générale, les cérémonies religieuses et les rites ont tous une durée minimum de dix minutes pour prendre effet. Une cérémonie ou une pratique plus courte agrémentera le jeu, mais sera sans impact technique.

Les Points de Foi de tous les participants jouent un rôle majeur dans l’exécution d’une cérémonie. C’est de leur Foi que verra naître les effets qui sont recherchés. Afin de l’aider dans sa tâche, le prêtre possède à sa disposition deux cérémonies qui n’ont aucun coût, mais qui visent à accentuer la croyance des participants.

Cérémonie de recueillement


Il s’agit d’un rite religieux propre au panthéon du pratiquant et qui vise à accentuer la croyance de tous ses participants. Cette cérémonie ne possède aucun coût si ce n’est le temps qui doit lui être consacré, conformément aux cérémonies usuelles. Chaque participant actif à cette cérémonie récupérera un point de Foi. Cette cérémonie ne peut pas être réalisée seule.

Cérémonie de scarification


À travers un rituel de scarification dans lequel le prêtre devra s'infliger des blessures plus ou moins sévères, il lui est possible d'aller puiser une certaine Foi. Le rituel et ses composantes sont laissées à la discrétion et l'initiative, mais sa durée devra être conforme à la norme. Pour chaque points de vie utilisés lors de cette cérémonie, le prêtre se voit récompensé de cinq points de Foi. Les points de vie ainsi perdus dans la cérémonie ne peuvent en aucun cas être regagnés avant 24h.

Lors de l’exécution de miracles, il est nécessaire d’accumuler un certain nombre de points de Foi. À la fin de la cérémonie, chaque participant est amené à dire combien de points de Foi il investit dans la cérémonie et le Prêtre conclut et gère cette banque de Foi. Par exemple, le prêtre se lance dans un miracle quelconque qui nécessite un total de sept points de Foi. Il procède à la cérémonie avec deux priants. À la toute fin, l’un des priants utilise un point de Foi et le second en utilise deux. S’il souhaite que sa cérémonie génère des avantages techniques, le prêtre doit investir les quatre points de Foi manquant, mais le choix lui revient. Dans le même exemple, s’il avait fait une cérémonie avec dix participants et que chacun d’eux avait donné un point de Foi, il n’aurait pas eu à utiliser le moindre point de Foi de sa banque personnelle et ceux excédants seraient perdus. Il est aussi tout à fait possible qu’un participant ne concède aucun point de Foi.

Il faut en retenir que la Foi peut provenir de n’importe quel participant actif à la cérémonie, et qu’il est du devoir du Prêtre de faire la gestion des coûts et des effets.

Sans plus tarder, voici la liste des miracles réalisables:



ligne

MIRACLES

Bénédiction

Un point de Nourriture
Deux points de Foi de base plus un point de Foi par participant souhaitant le bonus

Le Prêtre, en demandant l'appui de son panthéon, en faisant le sacrifice de victuailles et en bénissant les fidèles est capable de conférer un bonus d’un point de vie temporaire pouvant dépasser le maximum. Ce point de vie disparaît lorsqu'il est perdu ou au levé du soleil. Un point de Foi supplémentaire au coût de base de la cérémonie doit être utilisé pour chaque croyant souhaitant recevoir les avantages techniques.

Sanctification d'arme

Une charge d'eau bénite par arme à sanctifier
Trois points de Foi par arme à sanctifier
Tous les bénéficiaires doivent posséder la “Vraie Foi” du panthéon en question.

Le Prêtre, en demandant l'appui de sa divinité et en versant l'eau bénite sur l'arme à sanctifier, permet à son porteur de laisser la Foi guider son bras d'arme. En poussant un cri de guerre religieux, son porteur inflige un coup de +1 dégât. Ce bonus est perdu lorsqu'il est utilisé ou au levé du soleil.

Bénédiction de l'eau

De l'eau
Un point de Foi

Le Prêtre, en demandant l'appui de sa divinité, bénit un contenant d'eau de la taille approximative d'un litre. Confère deux charges d'eau bénite, et cette eau est bénite jusqu'au levé du soleil.

Protection divine

Un point de Nourriture
X points de Foi

Le Prêtre, par le biais de cette cérémonie, peut protéger n'importe quel de ses croyants participants (Lui inclus), ou un lieu, des malédictions en faisant appel à son panthéon. Cette cérémonie lui permet de distribuer les points de Foi investis comme il le souhaite à fin de protection. Chaque point utilisé pour une personne ou un lieu servira à bloquer un point de Foi dans la cérémonie adverse de malédiction.

Vraie Foi

Un point de Foi temporaire pendant 24h venant du célébrant
Un point de Foi venant du priant
Une charge d’eau bénite

Le Prêtre, par le biais de cette cérémonie, consacre un priant aux yeux de son panthéon et le confirme dans sa Foi. Le priant est alors bénéficiaire de la "Vraie Foi" qui lui permet d'être la cible d'une plus vaste gamme de cérémonies, mais l'empêche d'utiliser sa Foi ou de la récupérer dans une cérémonie qui n'est pas dédiée au panthéon auquel il est juré. Le point de Foi utilisé par le Prêtre n’est pas récupérable avant 24h.

Illumination

Un point de Destin, qu’importe sa provenance
Un point de Foi venant du priant
Le priant doit être bénéficiaire de la "Vraie Foi" d'un autre panthéon

Le Prêtre, par le biais de cette cérémonie, recueille un priant qui s'était égaré sur la mauvaise voie. Le Priant perd alors le bénéfice de la "Vraie Foi" pour le panthéon qu'il vénérait, mais le gagne pour le panthéon auquel il se voue désormais.

Favori du Panthéon

Un point de Nourriture
Quatre points de Foi de base plus un point de Foi par participant souhaitant le bonus
Tous les priants doivent être bénéficiaires de la “Vraie Foi” du panthéon en question

Le Prêtre, par le biais de cette cérémonie, fait appel à son panthéon pour veiller à la réussite de ses priants. La prochaine fois que les priants gagneront un point de légende, ils en gagneront un supplémentaire. Cet effet prend fin une fois le point gagné ou lors du levé du soleil.

Honnis

Un point de Nourriture
Six points de Foi de base plus deux points de Foi par cible

Le Prêtre, en faisant appel à son panthéon, est en mesure de maudire un groupe d’ individus et d’attirer sur eux les mauvaises grâces des entités supérieures. La prochaine fois qu’ils gagneront des points de légende, ils ne gagneront que la moitié de ce qu’ils devaient gagner. Cet effet prend fin lorsqu’il est appliqué ou jusqu’à la fin de l’événement.

Prophétie

X points de Destin
X * 2 points de Foi
X +1 points de Nourriture
Tous les participants et bénéficiaires doivent posséder la “Vraie Foi” du panthéon en question

Le Prêtre, par le biais de cette cérémonie, peut demander à son panthéon de veiller et d'influencer le destin d'un ou des priants. Il lui permet de transférer des points de Destin des uns vers les autres, tant qu'il respecte les coûts. Pour chaque deux points de Destin qui sont utilisés, un bénéficiaire en obtiendra un. Le Prêtre est le seul à pouvoir décider de la façon dont sont distribués les points de Destin. Ce miracle ne permet pas de donner des points de Destin à un personnage défunt.

Silence des morts

Trois points de Foi
Une charge d’eau bénite
Le corps du défunt

Le Prêtre recommande l’âme d’un dévot à son panthéon de par une cérémonie mortuaire. Ce dernier devient donc imperturbable et ne pourra plus être la cible de quoi que ce soit visant à troubler son sommeil éternel. Cet effet est de nature permanente.

Descendance sacrée

Une charge d’eau bénite
Quatre points de Foi
Un point de Destin
Le géniteur / la génitrice doit être bénéficiaire de la “Vraie Foi” du panthéon en question.

Le Prêtre, par le biais de ce miracle, révèle une prophétie sans qu’il ne soit nécessaire qu’elle soit réellement explicite et qui met en scène un enfant à naître de l’un de ses priants. Le personnage en question doit posséder la “Vraie Foi” du panthéon en question en plus d’attendre un enfant ou qu’il soit encore en très bas âge. Qu’il s’agisse de l’enfant en question, ou d’un membre de sa descendance, il aura l’héritage de “Destin”. Ce miracle peut avoir des incidences sur le cours de la destinée ou sur le prochain chapitre.

Désolation

Un point de Nourriture
X points de Foi

Le Prêtre, en faisant appel à la colère de son panthéon, peut affliger un lieu, un territoire entier, de mauvaises augures qui s’abattront sous forme de malchance et de coups du destin. Le nombre de points de Foi influe les conséquences qui entreront en vigueur, et le territoire peut être autant une seigneurie et affecter les événements qui s’y passent que le jardin d’un autre personnage et les plantes qu’il produit.

Grâces divines

Un point de Nourriture
X points de Foi

Cette cérémonie permet au Prêtre de consacrer un lieu lors d’une célébration en l’honneur de son panthéon. Il influencera le cours du destin, appelant aux grâces de ce qu’il vénère pour attirer la chance sur un domaine. Le nombre de points de Foi influe sur les bonifications qui entreront en vigueur, et le terme de “territoire” se veut aussi vague que large.

Lumière spirituelle

Une charge d’eau bénite
Quatre points de Foi

Cette cérémonie permet au Prêtre de faire la lumière sur ce qui affecte la vie spirituelle de l’un des participants actifs à la célébration. Elle permet de savoir s’il est la cible d’effets bénéfiques ou néfastes et d’en révéler la source (Et non l’origine). Aussi, il lui est possible de savoir combien de points ont été investis, et donc ce qu’il lui faudrait faire pour y remédier ultérieurement s’il le souhaite. Par exemple, il est possible de savoir si un individu est la cible d’une sorcellerie visant à lui nuire ou à lui être bénéfique, et que trois points de mana ont été utilisés.

Absolution

Un point de Nourriture
X points de Foi

Le Prêtre, par le biais de cette cérémonie, libère l’un des participants actifs de l’influence spirituelle qu’il subit. Le nombre de points de Foi utilisés amoindrissent ou éliminent une influence en cours. D’ordre général, un point de Foi contre un point de Foi, mais cinq points de Foi sont nécessaires pour contrer un point de mana. Le Prêtre peut s’attaquer à des effets bénéfiques comme à des effets néfastes, à son bon vouloir. Cette cérémonie ne permet pas de connaître la source de l’influence, ni sa puissance.

Plaies Ouvertes

Un point de Nourriture
Six points de Foi de base plus deux points de Foi par cible

Le Prêtre, en faisant appel à l’ire de son panthéon, est capable d’étendre une malédiction sur un groupe d’individus (Ou un seul, à son bon vouloir). La santé leur manque, les plaies s’infectent et peinent à cicatriser. Les personnages affectés verront leur régénération naturelle être limitée à un seul point de vie récupéré par cycle, qu’importe les moyens entrepris, si ce n’est celui de se débarrasser de cette malédiction. Cet effet perdure jusqu’à la fin de l’événement en cours.